«Vox Pop» vient du latin vox populi, qui signifie: «la voix du peuple.»

Il s'agit d'une expression souvent utilisée par les journalistes pour décrire un reportage dans lequel des entrevues à propos des enjeux du moment sont réalisées avec des passants, le but étant de capter l’opinion d’un échantillon général de la population. Le nombre de personnes interviewées est, bien sûr, trop petit pour être représentatif de l’opinion publique.

Nos technologies nous permettent maintenant de sonder l’opinion de milliers de personnes aussi rapidement temps que ça prendrait à un journaliste d’entreprendre une seule entrevue. L’utilisation de méthodes statistiques avancées permet de transformer des faits anecdotiques en données représentatives de l’ensemble de la population.

Vox Pop Labs met ses connaissances et son savoir-faire à profit afin de donner une voix aux citoyens.

L’ÉQUIPE

Rencontrer l’équipe de Vox Pop Labs


Regan est une étudiante au doctorat en science politique à l’Université McMaster dont les recherches portent sur les discours politiques sur les médias sociaux. Elle détient un baccalauréat en science politique de l’Université McGill et une maitrise (MSc) en relations internationales de l’Université de Glasgow. Outre son travail pour Vox Pop Labs, Regan est membre doctorale du Digital Society Lab à l’Université McMaster. Dans le cadre de son programme doctoral, elle a reçu une formation méthodologique de l’Université du Michigan, et elle détient un certificat en analyse de données, données massives et analyse prédictive de l’Université Ryerson.

Joanna est une étudiante au doctorat en science politique à l’Université McMaster, où elle explore les effets de la participation et de la délibération sur l’élaboration des politiques. Elle a récemment terminé une maîtrise à l’université Queen’s, où elle était chargée de recherche pour le doyen de la faculté des arts et des sciences. Elle possède une vaste expérience professionnelle dans le domaine de la politique et de la participation, et a précédemment travaillé à la MASS LBP à Toronto, au Canada, et à la Royal Society of Arts (The RSA) à Londres, au Royaume-Uni.

Jesse a consacré sa carrière à la collecte, à l’agrégation et à l’analyse de données provenant d’une grande variété de secteurs et d’applications. En passant par les grandes entreprises publiques et les petits laboratoires universitaires, il a créé différents produits de données et des modèles analytiques afin d’informer, d’optimiser et d’améliorer la compréhension citoyenne. Mettre à profit son expertise afin d’aider le public à prendre des décisions éclairées et fondées sur les données est un exercice qui le passionne. Il est titulaire d’un diplôme de premier cycle et d’un diplôme d’études supérieures en physique appliquée et ingénierie.

MiHee est une spécialiste des opérations commerciales qui a géré des entreprises à travers toutes les étapes de croissance, d’une start-up de 10 personnes à une grande entreprise. Elle possède une expérience de travail dans divers secteurs, entre autres dans le secteur bancaire, ainsi que dans la technologie financière, la technologie publicitaire et de la cybersécurité. Plus récemment, MiHee a lancé un fonds spéculatif. MiHee détient un MBA de l’Université de Toronto et un B. Ing. en génie électrique de McMaster.



Cara est une chercheure dédiée qui croit fermement en la vocation civique des sciences sociales. En 2016, elle a obtenu son diplôme de la Munk School of Global Affairs à l’Université de Toronto, en tant que maître ès arts (MA) en affaires européennes et russes, avec une spécialisation collaborative en études juives. L’essentiel de ses recherches graduées portaient sur la construction de la nation et sur la résolution de conflits ethniques en Europe et au Moyen-Orient. Depuis 2017, elle a été membre de la Réserve navale royale canadienne, où elle possède présentement le rang de lieutenant.

Sandra aide les compagnies à concrétiser leur vision de l’effet au sein de leur secteur en dirigeant la conception, le développement et la livraison de produits numériques. Avec une base solide enracinée dans le secteur financier, elle a été influente dans le service numérique des divers besoins de millions d’utilisateurs et d’institutions avec des milliards d’actifs sous gestion. Ces principes de produit simples et bons se sont traduits par une multitude de projets, couvrant des outils numériques pour l’échange de fonds, la collecte de fonds de bienfaisance, les campagnes de marque et l’apprentissage en ligne. Plus récemment, Sandra a innové dans les canaux numériques pour la richesse et les services bancaires en ligne chez Meridian Credit Union et sa filière Motusbank, lauréate de nombreux prix. Elle a également dirigé l’équipe qui a conceptualisé et lancé le populaire mouvement en ligne de Lighthouse Labs, le Défi codage de 21 jours, en 2018.

Jon est un développeur de logiciels accompli qui détient une expérience de dix ans en ingénierie logicielle, développement d’applications et gestion d’équipe. Il a recruté et dirigé de nombreuses équipes composées de talentueux développeurs. Son large éventail d’expertise couvre le développement d’applications Web, l’audit de performance de code, l’écriture de modules JavaScript personnalisés ainsi que l’évaluation et la mise en œuvre de procédures de systèmes de sécurité. Auparavant, il était le développeur principal et directeur de la technologie de Functional Imperative. Il est actuellement professeur à Lighthouse Labs Programming School.

Anwar est une enthousiaste du blockchain et une étudiante au doctorat en science politique à l’Université McMaster. Elle détient un baccalauréat en politique de la santé de l’Université York et une maitrise en science politique de l’Université McMaster. Son travail a été publié dans Canadian Public Policy/Analyse de politiques et The Conversation Canada. Anwar est membre doctorale du Digital Society Lab, qui travaille en collaboration avec Vox Pop Labs. Elle a reçu une formation en méthodes quantitatives au programme d’été ICPSR de l’Université du Michigan.



Cliff est un innovateur né, travaillant au confluent de la technologie, de la politique publique et de la science des données. Il est professeur adjoint au département de science politique de l’université McMaster. Détenteur d’un doctorat en science politique de l’Université de Toronto, il est aussi boursier de la Munk School of Global Affairs et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Cliff est également récipiendaire de la bourse Sedra et gagnant du titre de lauréat Clarkson pour le service public. Cliff est régulièrement sollicité par les médias du Canada et de l’étranger pour commenter des questions d’affaires publiques. Il a récemment été nommé un des jeunes innovateurs les plus prometteurs de Toronto et entrepreneur de l’année par le chambre de commerce de Toronto.


Nos conseillers


Charles est le directeur général du Centre d’excellence sur la fédération canadienne à l’Institut de recherche en politiques publiques. Avant d’occuper ce poste, il était directeur de recherche chez Vox Pop Labs. Il détient un doctorat en science politique de l’Université de la Colombie-Britannique et a été boursier postdoctoral du CRSH à l’Université Vanderbilt. Charles est un analyste et un commentateur expert assidu de la politique canadienne et des politiques publiques, et il a publié dans des revues scientifiques telles que le Journal of Politics, Comparative Political Studies et la Revue canadienne de science politique.

Yannick est professeur adjoint en science politique à l’Université Laval à Québec. Il a obtenu son doctorat à l’Université de Toronto, et sa formation en méthodes quantitatives à l’Inter-university Consortium for Political and Social Research de l’Université du Michigan. Yannick est récipiendaire de la bourse de doctorat du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et de la Ken Bryden Scholarship in Canadian Government and Politics.

Gregory est professeur adjoint de science politique à l’Université de Copenhague et au Center for Social Data Science (SODAS). Il a été chercheur postdoctoral à l’Université de New York au Centre for Social Media and Politics (CSMaP) (2017-2019), et il a terminé son doctorat à l’Université de Toronto (2018). Ses recherches se situent à l’intersection du comportement politique, de l’opinion publique, des médias sociaux et de la méthodologie statistique.

Jen est une doctorante en science politique à l’Université de Toronto. Elle a auparavant été la vice-présidente – développement des produits pour une organisation de marketing stratégique basée à Vancouver. Jen a aussi travaillé comme une analyste pour plusieurs organisations de haut niveau en Amérique du Nord, en Asie du Sud, et en Afrique.



Alex Shestopaloff est maître de conférences en statistiques à l’université Queen Mary de Londres et membre du institute Alan Turing. Il est diplômé en statistiques de l’université de Toronto (HBSc, PhD) et a été chercheur associé à l’institut Alan Turing, où il a travaillé sur la méthodologie de la chaîne de Markov Monte Carlo. Il s’intéresse à l’inférence bayésienne sur les problèmatiques de données complexes, à la science des réseaux et à la microstructure empirique des marchés.


CONTACTEZ-NOUS

Demandes médiatiques:

media@voxpoplabs.com

Questions de clients prospectifs:

clients@voxpoplabs.com

Renseignements généraux:

info@voxpoplabs.com

Vox Pop Labs

L.R. Wilson Hall
Suite 5021C
McMaster University
1280 Main Street West
Hamilton ON
L8S 4L8