Vox Pop Labs clôt une des périodes les plus chargées de son histoire

Vox Pop Labs clôt une des périodes les plus chargées de son histoire

Publié le 12 novembre 2018

En l’espace de trois mois, Vox Pop Labs a lancé cinq éditions différentes de la Boussole électorale qui ensemble ont été utilisées par près de 2 millions de personnes.

À la fin du mois d’août Vox Pop Labs a lancé simultanément la Boussole électorale Québec 2018 et la Boussole électorale Nouveau-Brunswick 2018 en collaboration avec Radio-Canada/CBC. Alors qu’il s’agissait de la troisième édition de la Boussole pour une élection provinciale au Québec, Vox Pop Labs était fier de pouvoir présenter pour la première fois une Boussole dans l’Atlantique.

L’élection québécoise fut également une occasion parfaite pour ajouter un outil à la famille de la Boussole électorale. En collaboration avec CIVIX, nous avons lancé une édition jeunesse de la Boussole. Tout comme les autres Boussoles électorales, l’édition jeunesse permet d’explorer le paysage politique, mais n’est pas propre à une élection donnée et peut être utilisée à tout moment. L’outil contient des fonctionnalités conçues spécifiquement pour une utilisation en classe par les élèves et les enseignant(e)s.

Alors que ces trois Boussoles étaient simultanément en activité, Vox Pop Labs en a lancé une quatrième. Pour sa première incursion en Amérique latine, c’est avec fierté que nous avons lancé Sintonia Eleitoral en partenariat avec G1 – Globo . Sintonia Eleitoral a été un franc succès avec plus de 1 100 000 utilisateurs au cours des deux tours de l’élection présidentielle.

Vox Pop Labs a finalement clôt cette période avec le lancement d’une Boussole pour l’élection municipale de Toronto. Il s’agissait de la deuxième édition de Boussole municipale et nous étions très heureux de pouvoir ajouter du contenu innovateur et de nouvelles fonctionnalités. Premièrement, les Torontois pouvaient non seulement se comparer aux positions des candidats à la mairie mais également à celles de plus de 120 candidats au 25 postes de conseillers municipaux. De plus, grâce à un partenariat avec le Urban Policy Lab et son initiative « Council Scorecard », les utilisateurs pouvaient également comparer les positions des conseillers sortants avec leur votes au conseil municipal. Vous pouvez d’ailleurs explorer les opinions des Torontois sur 30 enjeux importants inclus dans l’outil ainsi que comparer sur ces mêmes enjeux les 25 quartiers représentés au conseil (en anglais).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *